Forum de l'association V for Victory


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Les marais de la fiere sous les eaux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Les marais de la fiere sous les eaux. le Sam 27 Fév - 19:20

Je vous poste quelques photos de la fiere  qui est actuellement sortie de son lit.
Cela laisse entrevoir le paysage que les Paras et Gliders ont eu sous les yeux.















Et dire qu'ils y ont combattu et que certains ont sauté et tombé dedans, je n'aurai qu'un mot "respect".

Voir le profil de l'utilisateur

Bajman

avatar
Admin
Jolies Photos mon bon B.A. C'est impressionnant quand on y est!!!

Alors plusieurs petits commentaires et contributions (avant que Denis ne commente plus avant et mieux... Smile ce sujet).

Tout d'abord, te serait il possible d'imprimer ces photos (les plus "humides" sont les mieux) en grand format et en couleur. Pour montrer à coté de la Sand Table ce que la "région des marais" veut dire au public, il n'y a pas mieux!!!

En suite, plusieurs petits compléments d'infos:
-Rommel ne donnera l'ordre d’inonder les marais qu'assez tardivement en mai 1944. Si les Alliés savent que la zone est inondable et en partie inondée, l'étendue et la profondeur à certain endroits, telles que constatées par les paras sera une mauvaise surprise pour le renseignement.
-Lors de la nuit du 5 au 6, Monsieur Dubosc, père de Geneviève et garde barrière du passage à niveau (PN) 104, passera cette nuit en barque.
Le PN 104 en 1947



Il fera d'incessant aller et retour pour récupérer les pauvres malheureux (surtout du 507) tombé de part et d'autre de la voie. A certain endroits, Geneviève raconte qu'il y avait probablement entre 1,5 et 2 mètres d'eau. Quand vous avez entre 40 et 60 kilos d'équipement sur vous, que la seule chose que vous voyez au loin c'est l'incendie de cheminée allumé par le père Dubosc dans sa propre maison, que les rafales de vents vous font perdre l'équilibre en s’engouffrant dans les voilures cela devient non plu compliqué, mais effrayant! Jack Womer sera lui sauvé par ces dites rafales de vent.

-D'après le livre de Geneviève, son père (et elle, puisqu'elle est à bord de la barque) sauveront plus de 80 troopers. L'incendie servant de "phare" dans la nuit, elle déclare qu'au matin, il y aura à coté de la voie une double colonne de près de 500 hommes. (vrai ou non, ces chiffres restent important)

-Il semble cependant (malgré les commentaires et premières impressions des vétérans) qu'il n'y ai eu qu'un nombre finalement assez réduit de pertes dues aux inondations (environ une trentaine).

Petite particularité intéressante à savoir, et qui vous donnera une vue du courage des hommes qui ont sauté:
-A une altitude comprise entre 150 et 350 mètres (si vous êtes bien sur sous la couche nuageuse du moment) on voit parfaitement la lumière stellaire se refléter sur un fond sinon plus noir que le reste du sol. Autrement dit, Il savaient parfaitement qu'il sautaient au dessus de l'eau!

La photo ci-dessous prise durant la journée du 6 par un avion de reconnaissance anglais montre un certains nombre d'objets sous l'eau encore accroché à leurs pépins dans la zone inondée à coté de la voie.

Merci Messieurs pour votre sacrifice.




Si Gene avait la possibilité et la gentillesse de bien vouloir enrichir ces quelques infos, ce serait TOP!!

Merci pour ton post A.B.

Voir le profil de l'utilisateur
Un grand merci pour les photos, c'est effectivement parlant. Et pour les infos complémentaires. Oui ce qu'ont vécu ces hommes est impressionnant.

Voir le profil de l'utilisateur
Pas de problème, je t'imprime ça pour Sully.
Pour info, je fait un bon 1.86m et si j'y était descendu j'en aurai eu au bas mot a mi poitrine.

Voir le profil de l'utilisateur

Bajman

avatar
Admin
Merci Black Ader (faut quand même dire que tu ressembles pas à Mr Beans.... Very Happy )
Cela renforcera le display.

Bise

Voir le profil de l'utilisateur
Salut
Oui c'est pas faux, je vous confirme que se retrouver la tête sous l'eau après le saut n'est pas vraiment agréable et ce même dans 50 cm de flotte et sans poids excessif.

Vous êtes incapable de vous relevez du fait, du poids, emmêlé dans les suspentes avec la voile sur le museau, planté dans la vase ou tous simplement à cause du vent et que vous vous trouvez dans plus d'un mètre d'eau l'issu ne fait plus aucun doute malheureusement.

eric

Voir le profil de l'utilisateur
Merci pour ces infos fred Wink et eric tu repense a ton 1er saut quand tu dis ca?? La tasse que tu as bu, le gout te reviens en bouche loool

Voir le profil de l'utilisateur
Hello,

je découvre ce post...

Quelques points à noter...
Les allemands ont semble t'il bloquer les écluses de La Barquette dès 1942 afin d'empêcher l'eau des rivières, notamment la Douve et le Merderet, de rejoindre la mer. Les plaines alluviales ont ainsi été inondées mais de manières inégales.

Les troopers, au nombre de 38, qui se sont noyés, l'ont été du fait de la combinaison du poids de l'équipement mais aussi du vent qui, en gonflant leur voilure, leur a maintenu la tête sous l'eau.

Cette stratégie à facilité la défense de carençant, réduisant l'accès depuis le nord de la Douve à la seule RN13, une fois que la voie de chemin de fer ait été sabotée.... le 3/502nd n'avait que la RN 13 pour attaquer, sous le feu allemand.
Mais les écluses de la Barquette, objectif du 1/501st, le ma étant fait, ne revêtait aucun intérêt. il n'était défense que par 4 à 5 allemands d'ailleurs...

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum