Forum de l'association V for Victory


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Sgt John P Ray

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Sgt John P Ray le Ven 20 Nov - 16:00

Le Sgt John P Ray, F/505th, atterit au pied de l'église d eSte Mère le 6 juin. Il est le para qui selon Cornelius Ryan mais aussi Stephen Ambrose, est tué en abattant l'allemand qui menace John Steele.

Il apparait que John Ray n'a pas été tué, mais blessé à la hanche et à la fesse. Il décède en réalité le 13 juin, à l'hôpital de Gangrene.

L'historien d'investigation Brian Siddal, celui qui a révélé l'imposture de Manoian, a obtenu que la date de décès qui figure sur la pierre tombale du cimetière de Colleville soit modifiée en ce sens.

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Sgt John P Ray le Ven 20 Nov - 19:59

Bajman

avatar
Admin
Salut Denis,

Oui j'ai vu le post sur Face de Bouc. Ca c'est une nouvelle intéressante... On savait qu'il n'était pas mort sur place ce soir là mais on pensait comme tout le monde qu'il était décédé le 7.

8 jours à l’hôpital de campagne à coté d'Utha Beach... On aurait pu penser que Russell et même Steel qui s'était déjà échappé et devait être en train d'être soigné, auraient pu être au courant de la situation...

Comme quoi, encore une fois, Russell ne s'est probablement pas tant approché de Ray qu'il veut bien le dire, lorsqu'il parle de son rush vers la borne romaine pour aller voire John et l'allemand blond platine que ce dernier avait abattu (roux selon lui, mais avec les lumières de l’incendie l'erreur est compréhensible). On savait déjà qu'il lui avait été impossible de voire le Sergent être abattu étant donné qu'il avait glissé sur le toit coté rue et que John à atterri quasi sur la borne (il y a donc toute l'épaisseur de l'église entre ken et John)...

A t il bien en suite couru pour traverser la place jusqu'à l'entrée de l'allée actuelle qui borde le parc de la Haule pour faire sauter l'une des pièces de Flak 38 monté sur SdKfz 10/4 (comme tu le sais, en dotation dans la compagnie de flak de la 91ème) avec sa Gammon??? On pourrait commencer à douter... Je me rend bien compte qu'avec l'age et l'envi de préserver la totalité des souvenirs connus sur ce qui s'est passé, on aura tendance à croire que ce que le copain nous a raconté le matin à 9:00, on l'a en fait vu à 1:45, mais les récits de Kenneth sont déroutants.

Ce qui est plus étrange, c'est le "mix-up" entre les attestations médicales qui mentionnent bien le 13 et le résultat final qui donne le 7. Comment en est on arrivé là???

Bise Fred

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: Sgt John P Ray le Sam 21 Nov - 12:54

Hello fred,
Brian Siddal répond à cette question du mix up...

Sgt John P. Ray of Co F of the 505th Prcht Inf was wounded in the hip and buttockJune 6, 1944 and died at 10:00 am June 13, 1944. He was buried at the 607 Macon Cemetery.  Graves Form #1 had all of the correct information about his death including Time and reason for death which was Gangrene.  The 607th Graves Registration Company who buried Sgt Ray also had the correct date June 13, 1944.  The EMT (Emergency Medical Tag) was transcribed in 1970 to the SGO (Office of the Surgeon) Report.   It also had Sgt Ray as dying after 8 days which was June 13, 1944.
The 607 Macon Cemetery was just off of Utah Beach.  The Cemetery was closed on June 18, 1944.  The bodies were moved from there to Ste. Mère-Eglise No. 2 on June 27, 1944.  The time of date had been changed to June 6, 1944 which was wrong.  They also had him as Killed in Action which was wrong as well.
The MR (Morning Reports) for Co F of the 505th Prcht Inf of August 29, 1944 had the correct date as well for the death of Sgt Ray, June 13, 1944.  Written on the MR for that day it showed his date of wounds as being June 7, 1944 and his date of death as Jun 13, 1944.  The date of his would seem to be incorrect as EMT stated he was at the Field Hospital for 8 days which would match up with June 6, 1944. 
The next mistake was done in Washington, D. C. when filling out the paperwork on September 8, 1944.  When reading the Morning Report while filling out this form they read that he was wounded on that day (June 7, 1944) but didn’t read the next 2 lines which showed his death as June 13, 1944. 
Sgt Ray’s body was moved to the Normandy American Cemetery on December 15, 1944.  The Disinterment Directive left the date of death blank.   At some point the ABMC (American Battle Monuments Commission) looked at the Report of Death Form and had the Headstone Date of Death as June 7, 1944.  If you look at the ABMC Website they still have him listed as June 7, 1944.[12] 
Sgt Ray’s date of death was June 13, 1944 but because of a paperwork error on one form (the Report of Death Form) it is listed incorrectly.

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: Sgt John P Ray le Sam 21 Nov - 14:09

Bajman

avatar
Admin
Salut Denis,

Merci pour ta réponse. Je n'avais pas lu jusqu'au bout Embarassed

Si je suis totalement convaincu par les arguments et preuves irréfutables, je suis quand même étonné par les points suivants:
- le fait que Russell ne l'ai pas su?? Alors que faisant partie du 2ème bataillon, il participe à la défense de SME la journée du 6 ET du 7 jusqu'à la jonction avec la 4ème. Tous les blessés sont soignés soit à l’hospice, soit à la ferme de la couture. On peut facilement imaginer que d'autre gars de la Fox auraient pu aller dans l'un de ces 2 points médics et voir Ray se faire soigner.
-Le fait que le Médic/ou nurse du field Hospital ai consigné avoir gardé Ray pendant 8 jours??? Bléssé le 6 aux environs de 2:00, il doit forcément rester à SME jusqu'au 7 avant d'aller au field hospital. Or 7 + 8 jours là bas = 15/06???

A +

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: Sgt John P Ray le Dim 22 Nov - 19:04

Russel a du rejoindre F Company aux premières heures du 6 juin, et donc marcher sur Noville... pas trop étonnant qu'il n'ait eu aucune nouvelle de Ray.

Ce qui est étonnant est qu'il n'ait pas été immédiatement évacué vers l'Angleterre comme tant d'autres blessés du Jour J.
Ray a été enterré au cimetière provisoire établi près de Pouppeville, code name "Macon"

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: Sgt John P Ray le Sam 28 Nov - 10:02

Bajman

avatar
Admin
En fait, si il a bien rejoint sa compagnie le 6 au matin après les combats de la nuits c'est probablement sur la position défensive de la Fox (Est et Sud-Est de SME, juste à la limite du cimetière).
Le 2ème Bat qui s'est mis en route de son point de ralliement vers 06:00 en direction de Neuville, sera détourné de sa route vers 08:00 par Eckman. N'ayant aucune nouvelle de Krause, il demande à Benjamin de sécuriser SME. Avant de bifurquer plein sud vers SME, Van derVoort, détache la section de Turner Turnbull (dont Robert Niland fait partie) pour sécuriser Neuville au Plain et descend vers l'Hospice. Il y fait d'ailleurs installer le canon anti-char qui stoppera les 2 Stugs à l'entrée Nord de SME. Les compagnies Dog et Easy assure la protection Nord et Nord Est de SME, et la Fox, Est et Sud Est. Toute la partie Ouest et Sud est sécurisée par le 3ème Bat.

Sachant les allers et retours incessants vers le poste Médic de l'Hospice pour les blessés dus au bombardement depuis Fauville, ou à la contre attaque des géorgiens au Sud-Est C'est là ou je suis surpris que personne ne fasse remonter le point sur la blessure de Ray au commandant de la Fox. Même Blanchard, qui se fait soigner la main dans la journée après s'être coupé un doigt en se dégrafant à 02:00, ne parle pas de Ray... Le Fog of War j'imagine...

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: Sgt John P Ray le Jeu 28 Jan - 21:48

Le American Battle Monument Commission a ordonné au Normandy American Cemetery de Colleville le 9 novembre dernier de modifier le marker de John P. Ray afin d'y inscrire sa véritable date de décès, 13 juin et non 7 juin.

Cela vaudrait le coup... de marquer le coup!

Voir le profil de l'utilisateur

8 Re: Sgt John P Ray le Ven 29 Jan - 0:36

Bajman

avatar
Admin
Mon bon Denis, je suspecte que tu as quelque chose à voir avec leur changement de vue....

Ca a quand même des avantages d'être un historien reconnu, non?

Je suis personnellement heureux pour John Ray que les 8 jours de calvaire qu'il a du vivre sous ces tentes soient reconnus et que sont histoire aussi triste, bien qu’héroïque, ne soit pas simplement oubliée dans un tiroir ou un classeur d'une très (trop) longue bibliothèque.

Merci encore Denis pour cette discussion que nous avons eu ensemble à propos d'un homme qui en valait la peine.

As always, Sir, may your soul now rest in peace in the company of your brothers.

Just me

PS Denis, a quoi penses tu? Je suis perso open à tes suggestions...

PPS pour mes compagnons de ce forum, les frères dans la douleur, dont je parle sont: le Lieutenant Harold Cadish (jumpmaster et premier de ce stick à être abattu), Charles Blankenship, tué dans un arbre à 20 mètres de son lieutenant, Ladislaw Tlapa tué le matin de son 21ème anniversaire (il était né le 6 juin 1923), Penrose Shearer, dont la Gammon explose pendant la descente, H T Bryant tué suspendu au 3èmes des malheureux poteaux téléphoniques de la place, Van Olsbeck qui fut le malheureux a tomber dans la maison en feu de Madame Pommier. Et cela c'est sans compter les pauvres bougres de la F/506 tombés 30 minutes plus tôt sur cette même place. Je ne parlerai pas non plus de ceux de ce stick qui tombèrent au champ d'honneur quelques mois plus tard ailleurs, sur d'autres terres et dans d'autres pays.

PPPS Pour ceux qui ne le savent pas, John Ray a sauver la vie de John Steel cette nuit là. Vous savez, le mannequin suspendu au clocher de l'église??

Voir le profil de l'utilisateur

9 Re: Sgt John P Ray le Sam 30 Jan - 10:46

Hello Bajman,

C'est l'historien Brian Siddal qui a entrepris toutes les démarches à Washington.

Je pense juste à un petit hommage à Colleville...

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum